L’association SILOE au Grau-du-Roi : retaper les bateaux et les hommes

Le hasard (et la curiosité) nous font parfois découvrir de belles histoires ; en voici une. C’est en effet un chantier naval peu ordinaire qui s’est installé il y a une quinzaine d’années au Grau-du-Roi. Siloé est une association d’éducation populaire pour la réinsertion sociale, la préservation et la valorisation du patrimoine maritime. Née en 1984 par la volonté de quelques passionnés qui pensaient que l’on pouvait conjuguer sauvegarde et maintien du patrimoine maritime méditerranéen avec formation professionnelle et réinsertion dans la société par le travail manuel et la construction navale.

 

3équipe au chantier (2).jpg
Rénovation – Photo Siloé

L’histoire commence en 1984. L’idée est lancée, il reste à trouver un premier bateau pour que l’aventure prenne corps. C’est chose faite : un sardinier de 1947 finit sa vie dans une vasière en Bretagne. Les premiers membres réunissent l’argent nécessaire et l’affaire une fois conclue, la rénovation peut commencer ; pendant deux ans, à coup d’innombrables allers-retours entre le Midi et la Bretagne, la restauration avance pas à pas. Lors d’une grande marée, le bateau est enfin renfloué. Il faut alors l’équiper d’un nouveau moteur. Toujours en raclant les fonds de tiroir, c’est chose faite quelques temps plus tard. Valentine peut alors entamer une descente épique le long du Golfe de Gascogne. Sylvie, qui a vécu ces moments-là nous raconte cette odyssée, menée avec des moyens rudimentaires de navigation, comment les pêcheurs de port en port les accueillent chaleureusement et leur apportent aides et conseils pour tracer la route…Il faut ensuite remonter la Gironde en tentant avec plus ou moins de succès de se faufiler entre ses bancs de sable, surtout à marée basse ; puis, c’est le canal latéral à la Garonne, le canal du midi à partir de Toulouse, la traversée de l’étang de Thau. Il reste enfin à embouquer le canal du Rhône à Sète jusqu’à Beaucaire où Siloé a décidé de jeter l’ancre. C’est le début de cette belle histoire : le chantier s’installe dans des locaux loués par la mairie et commence alors l’aventure humaine de la formation professionnelle.

 

chantier valentine 2018.JPG
La colonne vertébrale de Valentine – Photo Siloé

La rénovation de Valentine se poursuit par la pose de deux mâts (gréement de ketch aurique) ; des barques sont commandées et fabriquées, des restaurations sont effectuées sur des bateaux anciens. Un restaurant social et un jardin solidaire se greffent sur le projet initial. En 1999, l’association est obligée de déménager et c’est au Grau-du-Roi, dans ses locaux actuels, rive droite, à une encablure du port qu’elle1atelier siloé pose ses valises trois ans plus tard. Depuis, elle poursuit son travail de réinsertion ; Frédéric mène le chantier de main de maitre et dispense son savoir-faire aux stagiaires qui pendant quelques mois découvrent ce beau métier de charpentier de marine. Certains d’entre eux à l’issue de la formation ont pu continuer dans cette voie et exercent désormais cette activité. C’est peut-être l’une des plus grandes fiertés d’Annette, la présidente, qui est intarissable dès que l’on parle de Siloé . Normal quand on a affaire à des passionnés. 

Ces dernières années, l’association s’est diversifiée et propose des actions vers les jeunes du département du Gard ainsi que vers les personnes âgées. Des sensibilisations à l’environnement naturel du Grau-du-Roi, particulièrement les espaces lagunaires, sont aussi au programme

Balade sur les canaux ou sorties en mer, le bonheur d’être sur l’eau…photo Siloé

Aux beaux jours, des sorties sur Valentine sont prévues pour les jeunes du département ainsi que pour des groupes. L’occasion de découvrir le bonheur d’être sur une vieille coque poussée par le vent…

 

4équipe au chantier (3)
Frédéric : la passion de la transmission et du travail bien fait – photo Siloé

D’autres bateaux complètent la flottille, appartenant soit à l’association, soit à des particuliers adhérents et bénéficient ainsi du savoir-faire et du matériel de Siloé . Parmi eux, Bir-Hakeim, une barque catalane, Mireille, un mourre de porc (ou de pouar) appelé ainsi à cause de son étrave qui rappelle le groin de cet animal…Ces derniers temps, plus de trente membres fréquentaient quasi quotidiennement l’association.

Coup de jeune pour Valentine avant Escale à Sète

Lors d’escale à Sète (dernier weekend de Pâques), Valentine faisait sa belle après l’importante rénovation à laquelle elle avait eu droit ce printemps. Elle va pouvoir reprendre ses navigations estivales, et revivre ainsi l’heureux temps de sa jeunesse, l’époque où elle traquait la sardine…

IMG_0269.JPG
Valentine lors d’Escale à Sète

Un dernier mot enfin. Du 8 au 13 mai prochains, la ville du grau-du-Roi accueillera le défi annuel des ports de pêche, manifestation nationale au cours de laquelle des pêcheurs professionnels s’affrontent lors de régates. Siloé sera présente, bien entendu, et relèvera un autre défi, celui de la construction d’une nacelle (barque des étangs) le temps de la manifestation. Une occasion d’aller à la rencontre de ces passionnés…

IMG_0118

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s