Le sentier sous-marin de la réserve marine Cerbère – Banyuls

Mi-août 2021, en pleine saison touristique. Il est neuf heures et je me gare sur le parking de l’anse Peyrefite entre Banyuls et Cerbère. Il est quasiment vide alors qu’il sera difficile d’y trouver une place dans deux heures.

Je pose mes affaires sur la plage, presque déserte elle aussi et je m’équipe : palmes, masque, tuba, combinaison légère (euh, enfin, pas dans cet ordre…) et je me laisse glisser dans la mer qui envahit tout doucement la combinaison. Je suis seul dans l’eau. Le soleil encore assez bas sur l’horizon éclaire la Méditerranée d’où il est sorti il y a deux heures. Je palme tranquillement vers la première station du sentier sous-marin.

Je suis au cœur de la réserve naturelle nationale Cerbère – Banyuls, d’une superficie de 650 hectares (soit sept kilomètres de côte et jusqu’à deux kilomètres sept vers le large).

Créée en 1974, elle est gérée par le département des Pyrénées-Orientales dont le site internet précise les objectifs :

• Conserver les habitats originels et leur diversité spécifique

• Contrôler les activités humaines afin de rendre la fréquentation du site compatible avec les objectifs de conservation du patrimoine

• Favoriser l’effet “Réserve” par la mise en place de mesures de protection à l’extérieur du site

• Avoir un intérêt pédagogique et culturel pour sensibiliser le public.

Pour préserver les espèces naturelles présentes, des règles de conduite ont été adoptées : limitation de la vitesse des bateaux, pêche règlementée, chasse sous-marine interdite dans l’ensemble du périmètre, mouillage sur ancre interdit. Dans la zone de protection renforcée qui encadre le cap Rédéris, tout type de pêche (professionnelle, de loisir, chasse sous-marine) est interdit ainsi que la plongée sous-marine et les mouillages de bateaux. Afin de protéger les herbiers de posidonies, deux zones de mouillage sur bouées sont organisées au niveau du cap l’Abeille et dans l’anse de Peyrefite. On peut s’y amarrer entre le lever et le coucher du soleil pour profiter en toute sécurité d’un environnement exceptionnel.

L’anse de Peyrefite au petit matin

Peyrefite, c’est justement ici qu’a été implanté le sentier sous-marin.

Long de deux cent cinquante mètres, il est balisé par cinq stations matérialisée chacune par une bouée, et comprenant un panneau explicatif immergé. Chacun est dédié à un thème particulier : les herbiers de posidonies, les galets, les tombants, etc… L’été, des encadrants assurent la sécurité. Il est aussi possible de le parcourir muni d’un tuba FM (que l’on peut se procurer sur la plage au chalet de la Réserve) qui permet parait-il d’avoir des commentaires sous l’eau. Pour le parcourir, il suffit de nager en surface et de regarder sous l’eau.

Ce matin-là, il est trop tôt pour avoir des encadrants ou des tubas qui parlent. Et cela me va très bien, tant il est vrai que le succès du sentier rend son suivi difficile en milieu de journée.

La température de l’eau s’est stabilisée sous la combinaison. Le soleil encore rasant éclaire les fonds sous-marins d’une lumière diffuse. J’avance lentement, passant des herbiers aux fonds rocheux. Très vite, les premiers poissons apparaissent. Je passe au milieu d’un banc sans les déranger outre mesure. Heureux habitants de la réserve.

Je marque une pause à chaque station, lisant consciencieusement les panneaux immergés, puis je poursuis mon chemin, plus sensible je le confesse à la poésie du lieu qu’aux explications sous-marines pourtant très bien faites.

Des poissons sortent de partout, les fonds descendent brutalement, puis remontent aussi vite. L’eau est d’une clarté limpide et je ne sais où donner du regard et de l’appareil photo. Clichés que je prends d’ailleurs au jugé, à cause de la buée sur le masque et des rayons de soleil réfractés à contre-jour. Arrivé à la cinquième et dernière station, je marque une pause sur un rocher. La crique apparait dans toute sa beauté, encadrée par les collines couvertes de maquis.

Je constate aussi qu’au départ du sentier sur la plage, la fréquentation a déjà augmenté. Je reviens lentement ; j’ai maintenant le soleil dans le dos et il éclaire le monde sous-marin d’une autre façon. Je traverse toujours des bancs de poissons, observe en dessous de moi les collines, failles et vallées comme vues d’avion, laisse mon regard suivre un rayon de soleil qui éclaire tel un spot ce rocher acéré.

Je croise aussi un peu plus de plongeurs venus découvrir le sentier. J’ai eu le bonheur de le vivre tout seul. Le monde appartient décidemment à ceux qui se lèvent tôt.

Environ quarante-cinq minutes après être parti, me voici sur la plage. Pour me réchauffer, je m’offre un petit déjeuner à la guinguette qui domine l’anse. Et là, dos au soleil, je regarde la crique se remplir lentement. Les bateaux amarrés aux coffres se balancent doucement. Nulle agitation ou bruit chez les vacanciers qui s’installent sur les galets. Comme si être dans une réserve naturelle impliquait un certain comportement. Environ 25 000 visiteurs parcourent le sentier sous-marin chaque année ; comme quoi en matière d’animation touristique, on peut tirer les gens vers le haut, cela dépend de ce qu’il leur est proposé. Alors que se multiplient les projets et réalisations qui vont encore dégrader ce qu’il reste de naturel sur notre littoral, à Peyrefite, entre Banyuls et Cerbère, on célèbre la nature et on la fait découvrir. Tout en la respectant.


2 réflexions sur “Le sentier sous-marin de la réserve marine Cerbère – Banyuls

  1. Quelle douce et sereine promenade sous-marine!
    Et quelle vie paisible protégée des terriens nous est révélée par tes si belles photos!
    Merci pour tous tes talents et tes généreux partages.
    Amitiés
    Claire

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s